Bienvenue sur le site de la Communauté des frères de Saint-Jean

Vers la lumière... - Dei Amoris Cantores

Évangéliser par une musique polyphonique conçue pour toucher les cœurs en profondeur. Le premier album des Dei Amoris Cantores, "Vers la Lumière…" 
est construit sur la trame d’une veillée d’adoration.
 Depuis l’exposition du Saint-Sacrement sur l’autel jusqu’à la reposition, les chants invitent à contempler Jésus Eucharistie et à prier
 dans la confiance, avec l’intercession de la Vierge Marie et des saints. 19 titres inédits composés par des membres du groupe.

Pour commander le CD

 

Qui sont les Dei Amoris Cantores ?

Fondé en décembre 2011 par 3 amis musiciens et compositeurs : Tanguy (ami), Martin (oblat) et Frère Gaétan (Communauté St Jean), Dei Amoris Cantores est un chœur catholique qui, à l’appel de Jean-Paul II et de Benoît XVI, se consacre à la nouvelle évangélisation.

3 amis, 3 parcours jalonnés de groupes de prière (Abba, les Adorateurs chantants…), de chœurs (les Oraison’s Singers, Hosanna…), de pèlerinages à Lourdes (La Route Chantante), d’enregistrements de CD et enfin, de compositions musicales.

Persuadés que le chant polyphonique est un moyen formidable de mettre en valeur et de transmettre la Parole de Dieu, ils souhaitent que leurs chants permettent d’atteindre l’intimité d’une prière fervente.

Avec des interprètes jeunes et enthousiastes, les Dei Amoris Cantores ont le désir de transmettre par leurs voix non seulement le son juste, mais également l’amour de Dieu qui irradie toute chose.

Encouragés par le Frère Jean-Baptiste du Jonchay (ocd), ils souhaitent tendre toujours plus vers un chant qui reflète et témoigne de la gloire du Dieu d’Amour.

 

Leurs 4 piliers

  • Le chant polyphonique : il constitue un formidable moyen pour tourner les cœurs vers Dieu. L’harmonieuse combinaison des voix, l’implication de la personne toute entière dans l’exercice du chant… laissent entrevoir les merveilles de la divine Réalité. Elle va au-delà des clivages et rassemble les différentes sensibilités.
  • La prière : elle est le socle absolu. Afin que Dieu soit dans l’œuvre, afin qu’elle devienne Son œuvre.
  • L'amitié : sans elle, notre apostolat n’a pas de sens. Elle s’ancre dans notre foi commune. Elle nous permet d’aller plus loin. Elle nous met en communion, rassemble et unit nos voix.
  • L'état de l'art : Benoît XVI rappelle que « la musique sacrée doit exprimer avant tout la sainteté, c’est-à-dire posséder le sens de la prière […] ; elle doit être aussi caractérisée par la beauté des formes, raison pour laquelle la musique sacrée doit être un art authentique, imprégnée de dignité et de beauté capables d’introduire dans les Saints Mystères». Nous souhaitons nous rapprocher toujours plus de ce niveau d’exigence par notre travail sur la composition, l’interprétation et l’enregistrement.

 

Pour en savoir encore plus, vous pouvez écouter cette entrevue avec le frère Gaétan sur RCF:

 Frère Gaétan, membre de l'ensemble vocal Dei amoris cantores

 

«La voix chantée fait entendre l’inouï du Verbe de Dieu… » (Charte des chanteurs liturgiques)