Bienvenue sur le site de la Communauté des frères de Saint-Jean

Cuba

Comunidad San Juan Parroquia Mayor
diocèse de Santa Clara

 

Le diocèse de Santa Clara est situé dans le centre de l’île et compte environ 30 prêtres pour une population de 1.500.000 habitants. On est donc ici dans un contexte hautement missionnaire où une grande partie de la population n’a pas de contact avec l’Église malgré le gros travail d’évangélisation qui se fait dans ce diocèse.

C’est dans ce contexte que l’évêque nous a confié une des deux paroisses  de la ville de Sancti Spiritus, chef lieu de province de 150.000 habitants, plus un territoire qui s’étend jusqu’à 60 km de la ville et qui compte plusieurs paroisses de campagne et beaucoup de « pueblitos » sans chapelle ou avec au mieux une « casa de misión » (maison de mission ou communauté de base…)
L’église paroissiale, la Parroquia Mayor, est l’église la plus ancienne de tout le pays et chargée d’histoire. C’est là par exemple que le père Bartolomé de las Casas, dominicain, a exercé une partie de son ministère paroissial et prononcé un de ses deux discours de repentance (qui dénonce l’injustice de la guerre quand elle est instrument d’oppression des personnes et qui reconnait que les indiens d’Amérique avaient une âme), discours qui a précédé la controverse de Valladolid (1550) qu’il mènera face à Sépulveda, chanoine de Cordoue, auteur de « Democrates Alter » (Sur les justes causes de la guerre). Le fruit de cette controverse est immédiat même si elle n’a jamais eu de conclusion officielle : Philippe II, roi d’Espagne, écrira en 1573 « que les découvertes d’Amérique ne prennent pas le nom de conquête, car il est de notre désir qu’elles se fassent dans la paix et dans l’amour… » C’est le message qu’on essaye de faire passer aux nombreux touristes qui viennent visiter ce lieu, autre facette de notre activité…

Le travail est donc pour le moment un gros travail apostolique missionnaire auprès d’une population pauvre touchée par une idéologie (une autre !) qui a beaucoup affecté, voire détruit,  le couple et la famille. En plus du travail paroissial habituel, il y a aussi un travail de formation et de reconstruction de toute la personne auquel on est invité, reconstruction du couple, de la famille…

Religieuses et laïcs généreux et bien préparés  coopèrent avec nous pour tous ces différents aspects de la vie apostolique. On peut compter spécialement sur  l’aide des Missionnaires de la Charité, qui ont une maison sur le territoire de la paroisse et qui sont d’une ferveur, d’une fidélité et d’une constance exemplaires…

Au-delà de ce travail paroissial, la Providence, avec l’appui de notre évêque, nous a montré aussi un chemin d’évangélisation par la musique… Un groupe de jeunes aux talents indéniables est engagé à temps complet dans la paroisse pour l’animation des liturgies, pour une tournée de concerts d’évangélisation, pour l’enregistrement de disques de liturgie (pour les paroisses pauvres qui n’ont pas de chorale) ; apostolat très important à Cuba qui permet de retrouver les jeunes là où ils sont, dans la musique, pour oublier un peu les conditions de vie qui sont les leurs et qui offrent peu de vision d’avenir. On imagine l’ambiance qui peut exister dans la paroisse où une bande d’artistes évolue toue la journée en chantant et en jouant… On est proches de l’esprit du psaume qui ouvre une porte missionnaire par le chant et la musique : « Les justes jubilent devant la face de Dieu, ils exultent et dansent de joie. Chantez à Dieu, jouez pour son nom, frayez la route au Chevaucheur des nuées, jubilez en Yahvé, dansez devant sa face. » (Psaume (BJ) 68)

00 53 41 32 48 55
parroquia Mayor
Sancti Spiritus
Cuba