Bienvenue sur le site de la Communauté des frères de Saint-Jean

Association Magdalena

L'association est destinée aux « gens de la rue » et aux hommes et femmes en situation de prostitution.

Face au drame de ceux qui ne sont ni aimés ni désirés, nous ne pouvons pas rester insensibles si nous sommes tout simplement humains. L’association Magdalena, basée au prieuré des frères à Boulogne, a pour mission d’aller à la rencontre et d’accueillir tous ceux qui vivent dans la rue ou de la rue. Grâce à un accueil chaleureux, ces rencontres permettent un accompagnement amical et fraternel.

"Magdalena" a été créée par le père Jean-Philippe de la Communauté Saint-Jean et est rattachée au Diocèse de Nanterre et à la Paroisse Sainte Cécile à Boulogne- Billancourt (92). Si vous avez des questions sur nos principales activités et comment nous venir en aide en tant que bénévole de l'association, vous pouvez nous joindre par mail à contact@magdalena92.org.

Présentation de l'association par le père Jean-Philippe:


Association Magdalena - Présentation par Association-Magdalena

 

  • Témoignage

« Ce matin, 1h30, je redescends une des allées principales du Bois de Boulogne. Il pleut, nous venons de passer deux heures à la rencontre d’une cinquantaine de prostitués. Nous sommes une équipe de trois ou quatre bénévoles de l’association et nous sommes vidés. Demain, je vivrai encore avec eux une bonne partie de la journée : même au bout de trois ans, il est impossible de s’habituer à voir et à entendre de telles souffrances. Car à la blessure propre à la prostitution vient se rajouter un trouble profond de l’identité sexuelle. Déchéance ultime que cette blessure qui casse le lieu même où la vie est donnée, où la Vie se donne.

[…]
Si la personne arrive à puiser dans ces rencontres de frère à frère, de soeur à soeur, un retour à sa dignité et la volonté de se battre, l’association propose tout un volet de travail social. […] 
Le Bois de Boulogne, son folklore et les raisons qui conduisent à venir y travailler sont des sujets en soi. Mais lorsque nous nous y rendons, nous ne rencontrons que Barbara, Camilla, Heymata, Tania, Karine, Stéphanie… Tous ces garçons, nous les connaissons personnellement.
[…] Pour la très grande majorité d’entre eux, leur sens moral est tout à fait affûté : beaucoup savent (tout en en souffrant) ce qu’ils font et en ont honte. Notre présence fidèle (les mêmes jours, aux mêmes heures, aux mêmes endroits) leur témoigne d’une fidélité à l’épreuve du temps.[…] Cette fidélité, ce respect de l’engagement les touchent profondément. »

Extraits du témoignage d’Éric Drouin, 
Oblat de Saint-Jean, 
(revue « Les amis de Saint-Jean »)

Le site de l’association Magdalena : http://magdalena92.com/